Buzzing Light Jamaica Jamaica! jamaica01.jpg
Client Philharmonie de Paris
Year 2017
Duration 4 mois
Place Philharmonie de Paris, France
Tools HTML5/CSS3/JS
Max
Blínk
Website philharmoniedeparis.fr/fr/exposition-jamaica-jamaica

Au milieu des Caraïbes, la Jamaïque est devenue une exception absolue dans l’histoire de la musique. L’exposition Jamaica Jamaica! rend compte des multiples facettes de cette histoire relue au prisme des conflits post-coloniaux et des rencontres qui ont fait naître cette musique unique et universelle, depuis le reggae jusqu’aux musiques urbaines contemporaines (le DJ, le sound system, le remix, le dub…). En collaboration étroite avec le service audiovisuel du musée, nous avons conçu puis réalisé une série de dispositifs interactifs.


Buzzing Light Jamaica Jamaica! jamaica02.jpgBuzzing Light Jamaica Jamaica! jamaica05.jpg

Le premier dispositif interactif de l’exposition invite le visiteur à parcourir une sélection de photos d’un album retraçant la révolte de Morant Bay. La consultation automatique de l’album est scénarisée, à la manière de certaines bandes-dessinées sur tablette. La « caméra » passe d’image en image, fait des pauses ou des travellings dans les photos, et crée ainsi par le mouvement une certaine dramaturgie. À tout moment, le visiteur peut interrompre le mécanisme pour prendre la main, zoomer sur un détail (l’album est numérisé en gigapixels) ou naviguer librement dans les photos.

Posé sur une platine des années 50, un disque sur lequel sont vidéo-projetés les infos du morceau en cours de lecture semble tourner. La projection du macaron (la partie centrale du disque) et des reflets de vinyle en rotation donnent cette illusion d’optique. Le visiteur est invité à changer de morceau par une simple rotation du disque, comme une molette d’iPod géante. Ce mécanisme repose sur un système composé de capteurs optiques dissimulés sous la platine, que nous avons conçu pour l’occasion.


Buzzing Light Jamaica Jamaica! jamaica04.jpg

Afin de promouvoir Radio Jamaïque (radio en ligne active pendant toute la durée de l’exposition), nous avons réalisé un poste de radio numérique, imitant les premières radios populaires du siècle dernier. En tournant un gros bouton de fréquences, le visiteur navigue de « station » en « station », interférences et grésillements inclus. Un écran d’iPad dissimulé dans la radio affiche l’aiguille se déplaçant sur la plage de fréquences et le titre écouté.

Un riddim, séquence musicale formant la base d'une chanson, a pour particularité d’être recyclé, ré-utilisé de multiples fois et par divers artistes. Sur un écran tactile vertical, 20 morceaux faisant appel au même riddim sont représentés par leur forme d’onde (représentation visuelle du son). Lorsqu’un morceau est sélectionné, il démarre exactement au moment de l’apparition du riddim. Le visiteur peut alors explorer les autres titres et comprendre simplement l’usage des riddims en musique jamaïcaine.


Buzzing Light Jamaica Jamaica! jamaica03.jpg

Relié à un gigantesque SoundSystem, ce dispositif tactile que nous avons également réalisé offre un choix de morceaux à diffuser parmi une quarantaine de pochettes de disques. Lorsque l’une d’entre elles est sélectionnée, le vinyle est réellement placé sur le tourne-disque à l’écran (enregistrement vidéo) et le morceau démarre.

Enfin, le dernier dispositif reprend l’analogie du disque, mêlant écran et dispositif tangible. Le visiteur choisit un titre à écouter en plaçant physiquement sur l’écran un bras de tourne-disque. Lorsque la tête de lecture est posée sur l’écran, la piste correspondante démarre.





Photos © Culturebox, Expointhecity


Interactive installations Installations interactives
• • •