Continuum

Un coucher de soleil martien

Longtemps on a espéré la vie sur Mars, et quoiqu’on n’y en ait point trouvé, la quatrième planète du système solaire demeure une source d’inspiration. Mars est un symbole de l’extra-terrestre, une métaphore de l’altérité. Dans Continuum Félicie d’Estienne d’Orves a imaginé un film en hommage à la pionnière de la musique électronique Éliane Radigue (née en 1932). Son installation immersive réalisée à partir d’images prises par les sondes de la NASA montre un coucher de soleil sur Mars d’une heure environ accompagnant « Koumé », la troisième partie de Trilogie de la mort.

Le paysage martien conçu par Félicie d’Estienne d’Orves évolue à travers différentes phases de couleurs, déployant des ciels allant progressivement de l’orange au bleu jusqu’au crépuscule, à rebours de notre coucher de soleil terrien. La composition minimaliste d’Éliane Radigue fait écho à ces champs monochromes, tenant en un seul souffle, profond. Le temps et l’espace ne sont alors que rêve et, telle une brume, se dissolvent dans le visuel et le sonore. Comme dans d’autres œuvres de Félicie d’Estienne d’Orves, tel Éclipse, un monumental disque noir nimbé de lumière blanche : ce que l’on voit n’est pas forcément ce qu’on a l’impression de voir : l’obstruction d’un astre par l’ombre. Tout dépend du point de vue.

Continuum joue avec l’idée d’illusion optique et cosmique : sur Terre comme sur Mars le soleil ne se couche jamais.

Buzzing Light a accompagné l’artiste dès le début du projet et développé un simulateur de coucher de soleil et une régie générale informatique permettant de diffuser l’œuvre en spectacle ou en installation.

CLIENTS
  • Félicie d'Estienne d'Orves
  • bOssa talents
PARTENAIRES
  • Rémi Godfroy
  • Martin Saez
DATE

mai 2019

LIEUX
  • Centre Pompidou
  • Base sous-marine de Bordeaux
  • La Friche Belle de Mai
OUTILS
  • MadMapper
  • Cycling’74 Max
  • OpenGL
  • Shaders
  • Blínk
  • PARTAGEZ
United Themes Shortcode Plugin